Troisième Partie: La Mission du Royaume

Après avoir parlé sur l’enseignement du Christ concernant la promulgation du programme du Royaume (Mt 3 – 7), Jésus manifeste maintenant la puissance de Dieu à travers des œuvres concrètes extraordinaires, clarifiant de plus en plus son identité messianique. Ces œuvres (Mt 8 – 9) sont des guérisons et des appels à quelques disciples. Le Christ prépare ainsi les douze à une première mission (Mt 10), sur la terre d’Israël, en sa présence, pour la mission universelle qui commencera après sa résurrection (Mt 28,19).

Nous continuons à découvrir l’identité messianique de Jésus qui nous éblouit par ses surprises ; cette identité nous est déjà connue à travers l’évangile de l’enfance, la prédication de Jean -Baptiste, et le Sermon sur la montagne. L’Evangile de Matthieu présente à ses lecteurs chrétiens d’origine juive une image du Christ qui ne correspond pas exactement à leurs attentes. En effet, Jésus apparaît comme le Messie qui manifeste sa puissance en paroles et en œuvres majestueuses, mais il est aussi celui qui n’a pas où reposer sa tête (Mt 8,20). Il est le Messie qui appelle, par son autorité, les gens à le suivre, mais il est aussi très miséricordieux avec les pécheurs (Mt 9,13). Il est le Messie qui envoie ses disciples aux brebis perdues de la maison d’Israël tout d’abord, mais il les met en garde contre les persécutions que les Juifs leur font subir dans leurs synagogues (Mt 10,6.17). C’est ainsi que Jésus révèle à ses disciples, pendant sa vie terrestre, que la prédication du Royaume est pour eux une nécessité : il ne leur suffit pas d’écouter les enseignements et les lois du Royaume (Mt 5 – 7), mais il faut qu’ils s’engagent dans la prédication et la profession de leur foi, même au prix du détachement de leurs familles (Mt 10,37). Et Jésus ajoute : celui qui accueille les disciples du Christ, c’est le Christ lui-même qu’il accueille (Mt 10,40).

La lecture des trois chapitres (Mt 8 – 10) parlant de la prédication du Royaume est très importante. Ces chapitres sont divisés d’une manière claire en deux parties : une section narrative (Mt 8 – 9), et un discours (Mt 10) ; le discours est introduit par des faits habilement choisis. Ainsi, comme Jésus a guéri les malades (Mt 8 – 9), les disciples ont aussi le devoir de proclamer (Mt 10) la puissance salvifique de Dieu à tout homme dans la douleur et peinant sous le poids des problèmes et des maladies de cette vie.

Nous n’avons pas suffisamment de temps pour lire ensemble tous les textes de ces trois chapitres ; il est conseillé, en revanche, de continuer à les lire à la maison. Nous avons choisi d’exposer des thèmes qui intéressent particulièrement les catéchumènes. Nous allons étudier le thème de la foi à travers celle du centurion, dont Jésus a dit qu’il n’en avait jamais vu de semblable même en Israël (Mt 8,10). Il nous importe de parler aussi de l’Eglise composée de gens bons et d’autres pécheurs convertis, comme Matthieu le publicain, appelé par Jésus à le suivre (Mt 9,9). Et en parlant du discours apostolique (Mt 10), nous aborderons le sacrement de la Confirmation qui est le sacrement du témoignage et du martyre. Ainsi, nous aurons présenté des échantillons de textes évangéliques et d’enseignements théologiques qui aideront le candidat au baptême dans son nouveau chemin de foi, sachant qu’il est appelé à continuer à lire les autres textes à la maison. Nous prions toujours le Christ afin qu’il dirige ses pas dans le chemin de l’annonce du Royaume, faisant de lui un vrai et nouveau disciple.